UTL ROCHEFORT

Date

lundi 5 décembre 2022
Expired!

Châteaux en Touraine (Amboise et le Clos Lucé)

Noël au pays de Châteaux de Touraine
Départ 6h15 – arrêt des cars, avenue Sadi-Carnot face à l’Office du Tourisme
                   Après avoir fait le plein avec les 46 personnes inscrites, le car prend la direction nord-ouest pour la Touraine. Pas trop de souci pour ce voyage puisque le prestataire est en présence des participants, il s’agit du chauffeur qui sera aussi l’accompagnateur du groupe pour les visites, ce qui n’empêche pas Pascal C. responsable UTL du voyage, d’être très attentif au groupe et au déroulement de la journée.
Les participants suivront donc le programme.
                                     Amboise, c’est le centre du pouvoir royal de la Renaissance et  le lieu de résidence des Valois (il faut y inclure les Valois-Orléans (dont Louis XII) et les Valois-Angoulême (5 rois de François 1er à Henri III), suivis des Bourbons. Après les campagnes d’Italie, la construction du Château est ordonnée par Charles VIII en 1492. C’est un palais-forteresse (des éléments très massifs côtoient l’élégance du corps de logis du roi).
logis royaux et galerie d’Aumale prolongement à droite
les logis royaux, côté jardin – avec deux époques différentes
Logis Charles VIII face à la Loire, lucarnes gothique flamboyant, en dessous, transformation des bâtiments : Logis François 1er, Renaissance
Le château surplombe la Loire avec une belle perspective sur le fleuve et sa région. Le goût pour l’Italie et de ses artistes dans de nombreux domaines inspirent le roi Charles VIII ; le gothique va faire place à un style nouveau,  « la première renaissance » ; la « vraie » Renaissance arrive avec François 1er.

 

 

De la terrasse, la Loire et l’île d’Or
A l’opposé, un vaste panorama sur le fleuve
                       Hormis les influences artistiques, ce sont aussi des années-charnières, convergence des activités politiques et économiques avec de nombreux évènements, naissances, mariages princiers, morts accidentelles des rois, conjuration (1560, sous François II provoquant plus d’un millier de conjurés décapités, écartelés – rivalité avec les de Guise)…  Le survol historique présenté de façon originale et même un peu ironique par la guide des lieux retient efficacement l’attention des visiteurs !
Vue d’une partie des jardins en terrasse
                                     Revenons vers l’intérieur pour découvrir l’agencement des pièces et surtout en ce moment, les décors de Noël ; ici, il s’agit de fêter la période de l’Avent et cette année, le thème du temps a été retenu et des clins d’œil pour les enfants.
                                     Puis l’environnement du Château (pas de photo de la Chapelle St-Hubert, ancien oratoire sous Louis XI, sépulture de Léonard de Vini, mort en 1519 ; pas de photo du Jardin d’Orient qui honore les compagnons d’Abd-el-Kader,  décédés à Amboise, l’émir avait été envoyé au Château en tant que prisonnier d’Etat (1848 à 1852).

No Images.
Please upload images in images manager section. Click on Manage Images button on the right side of the gallery settings.

                                       Evoquons François 1er, (François d’Angoulême, né en 1494) arrivé à Amboise à l’âge de 4 ans,  par l’entremise de Louis XII, son cousin. Il est avec sa mère, Louise de Savoie et sa sœur, Marguerite. Il monte sur le trône en 1515. Fasciné pour la Renaissance, il est rapidement protecteur des arts et lettres, un grand mécène.  S’en suivent des invitations à Amboise de quelques hommes de lettres et d’artistes dont Léonard de Vinci (64 ans). Une relation très étroite s’établit entre eux, de 1516 à 1519, jusqu’à la mort de Léonard.
Le Clos Lucé est mis à sa disposition à 400m du Château. Il est nommé « Premier peintre, architecte du Roi », il perçoit une pension très généreuse et ses œuvres sont financées par François 1er qui ne demande rien en échange. Son ami peut travailler sereinement.
                                      Le groupe doit se rendre au Clos Lucé à pied, ce qui permet de circuler dans quelques rues d’Amboise « ville d’Art et d’Histoire ».
Amboise – à proximité du Château
Maisons à colombage entretenues
Au bout des passages, maisons troglodytiques
L’heure du déjeuner est proche, le groupe est attendu à « l’auberge du Prieuré » située dans le jardin Léonard, propriété du Clos Lucé. Un petit parcours au milieu de beaux arbres est à effectuer avant un repas « Renaissance » qui doit être servi.
au jardin de Léonard où sont installées quelques maquettes des inventions de l’artiste
4 tables pour nos 46 affamés !
la faim commence à se manifester
Le groupe remonte vers le Clos Lucé pour la visite guidée
Pour la dernière visite, il est temps de reprendre l’allée qui mène à l’entrée du Clos Lucé .
Léonard de Vinci, un homme de génie, cet ingénieur ! Il est formé en Italie à nombre de techniques et de notions diverses : machinerie, mécanique, métallurgie et physique  machinerie. Sans compter ses centres d’intérêt : optique, géologie, hydrodynamique, astronomie, acoustique, physiologie et anatomie.
On découvre en fin de visite quelques maquettes de projet d’inventions (agrandies, avec explications dans le jardin de Léonard).
                  Un goûter attend le groupe à l’Auberge du Prieuré dans une salle à manger bien décorée où du vin chaud aromatisé, jus de pomme et hypocras sont servis avec une belle part de panettone.
                 Journée bien remplie et déroulement sans souci grâce à l’encadrement de Pascal C. et  Maria. Merci pour cette belle idée qui a réjoui tout le monde.
                  Le retour se déroule « sans escale » jusqu’à Rochefort. Arrivée, en avance sur les prévisions ! Annie R.
Belles photos de Pascal C.