UTL ROCHEFORT

Date

mardi 5 décembre 2023
Expired!

Heure

14h30

FOURAS, entre deux plages

 
                      Pleuvra, pleuvra pas ? juste une petite averse pour démarrer la marche d’une trentaine de participants dans Fouras. Et comme pour en signifier la fin, un bel arc en ciel au dessus de la source du « Paradis » ! source oh combien précieuse au début du siècle dernier lorsqu’elle alimentait les habitants du quartier.
 
 
Départ plage sud
quartier Paradis, plaque historique
Chemin des carrelets
et l'arc-en-ciel apparait au passage du groupe
Source du paradis au bout du chemin, en contrebas de la route
                       
                       Le parcours avec une revue des belles villas de l’époque de début des bains de mer et de leur variété, a conduit à la Tour des Rosiers construite entre 1882 et 1884 par le pharmacien botaniste Marchand. Située sur un point culminant de Fouras, elle était connue comme un amer pour les marins qui l’avaient surnommée « La Tour Veuve ».

 

Petite marche 05 12 23 Tour des rosiers, autre côté
   
                   Et puis, dominant le port Nord, le Château Bugeau aussi dénommé La Villa « La Jetée », construit en 1903 ; un bref passage en bordure du bois du casino, et le Fort Vauban parfois appelé Le Sémaphore veillant sur la plage ouest ; là point de cordons de coquillages (des lavagnons sur la plage Nord) mais un cordon de sable créé pour la période hivernale afin de faire face aux flots tempétueux.

 

Les deux chênes, un point de repère
Villa la jetée, port-nord
Belles maisons face au port-nord
Villa la Jetée, gravée dans le temps
Les ostréiculteurs ne sont pas loin
Passage par le Bois vert et le Casino
Plage-sud, quartier de la Coue,
Donjon Vauban
 
              La marche s’est terminée dans la quartier de La Coue, partie très ancienne de Fouras, avec ses deux petites impasses (fleuries l’été) et conduisant à la plage Sud.
             Même une rose trémière montrait encore quelques fleurs, avec en regardant bien sa tige pleine de graines à l’assaut du premier étage de la maison qui l’abrite.
           Jean-Pierre L. rédaction (une première ! merci) et photos.