UTL ROCHEFORT

Date

mardi 13 février 2024
Expired!

Heure

14h30

Fouras, pointe de la Fumée

         Créneau météorologique favorable pour les 35 marcheuses et marcheurs, avec seulement quelques gouttes de pluie entre deux épisodes pluvieux avant et après la randonnée de 6 km environ en longe côte entre Fouras et la Pointe de La Fumée. 
Marée basse, panorama très vaste, fort Enet au plus près, Boyard au loin

         Au loin, la mer semblait calmée après avoir laissé moult coquilles vides et matériel ostréicole à terre, et après avoir nettoyé la plage de ses laisses de mer ; pourtant des tourne-pierres sous la bonne garde d’une mouette s’affairaient sur l’estran, en quête de quelque nourriture.

 

           Milieu hostile avec… dans la cour d’une villa une peau de bête pendue à un arbuste – sans doute la Bête du Gévaudan fourasin ! – milieu hostile avec la cabane de guingois d’un carrelet malmené par les éléments, milieu hostile avec la billetterie pour le bac de l’île d’Aix encerclée par des coquilles d’huitres, milieu hostile avec les ruines de l’ancien restaurant l’Ostréa…

 

Décor étrange dans un jardin
Des installations un peu chamboulées après une mini-tempête
Nettoyage nécessaire pour accueillir le public
Matériel ostréicole à proximité des ruines de l'Ostréa

             Et pourtant le calme des lieux et ses bancs invitaient au repos et à la contemplation, avec en toile de fond les îles de l’estuaire – Ré, Aix, Oléron et Ile Madame – sans oublier les silhouettes massives et rassurantes des forts – Enet, Boyard et L’Eguille -. Même les tracteurs si typiques des ostréiculteurs étaient en hibernation…

 

Véhicules de travail des nos ostréiculteurs
Avec les coupelles de collecteurs d'huitres, on s'active pour la prochaine saison
Passage par la plage à marée basse. Direction Fort Vauban et le centre de Fouras
Et passage par la route devant la Vierge à l'enfant
Une des nombreuses défenses sur le littoral, le fort de l'Eguille

           Mais en regardant bien, une saison animée se préparait : derrière une baie vitrée , des bouées à la silhouette féminine comme un clin d’œil à la prochaine saison estivale, des ostréiculteurs en train de nettoyer les coupelles des collecteurs d’huitres en les débarrassant aussi du naissain, des remorques de vélo attendant des voyageurs pour mettre le cap vers l’ « île » , un parcours sportif dans le bois du Casino prêt à accueillir les plus courageux …

      

La prairie, inondée, près du Port nord
et si nos marcheurs sont très en forme ils prendront le parcours sportif (Bois vert du Casino)

     Allez, vous mangerez bien quelques huîtres pour vous remettre de vos émotions et de vos efforts ? cela tombe bien, les étals sont ouverts !

L'huître, reine en Charente-Maritime

  

          Merci à Véronique pour cette belle escapade iodée. »

 
           Remerciement également à Jean-Pierre L. pour le texte et photos.