UTL ROCHEFORT

Date

jeudi 2 mai 2024
Expired!

Heure

14h30

« L’expédition Lapérouse »

Bernard Jimenez

Historien-voyageur et photographe

 Rappel de l’avant-propos :
             Pendant quarante ans, Bernard Jimenez, s’est rendu… sur les sites visités par l’expédition Lapérouse afin d’ajouter aux sources historiques sa compréhension des lieux et des événements qui s’y sont déroulés.
            Il a observé les fleurs étudiées par les botanistes du Jardin du roi, contemplé la même moue dubitative des statues de l’île de Pâques et interrogé les descendants des « naturels » rencontrés par Lapérouse.

 

                Bernard Jimenez, originaire d’Albi comme M. de Lapérouse, s’est pris de passion pour ce grand navigateur en reprenant certains parcours de son expédition, disposant de tout autre moyen pour se déplacer et côtoyant des univers moins hostiles. 
 
              Il a produit en 2019 un ouvrage très complet : récit de l’expédition, cartes détaillées, reproductions de gravures et documents officiels.

« Une aventure humaine et scientifique autour du monde », préfacée par l’Amiral François Bellec de l’Académie de Marine – Ed. Glénat, Sté de Géographie, Musée national de la Marine.
            Vous pouvez trouver cet ouvrage à la Librairie de la Corderie royale ainsi que de nombreux livres sur le personnage et la vie de Lapérouse et d’une façon générale tout ce qui a trait au monde de la mer.
– Les deux frégates, la Boussole et l’Astrolabe… dès le début, c’est toute une histoire…
http://www.puystory.fr/archives/2020/01/20/36907958.html
                  Une mission d’exploration de l’océan Pacifique dans la lignée de James Cook, voire effectuer une circumnavigation du globe, confiée par Louis XVI et le ministre de la Marine, de Castries. 
                Plus précisémment :
    « Nous, Louis XVI, en cette année 1785, donnons ordre et instruction à Monsieur de Lapérouse de mener à bien une expédition autour du monde à des fins géographiques, scientifiques, politiques et commerciales. Il devra ouvrir de nouvelles routes commerciales, surveiller les activités britanniques et espagnoles, augmenter les connaissances géographiques et cartographiques, faire l’inventaire des richesses de la flore et de la faune des contrées visitées. Il devra se concilier l’amitié des principaux chefs et n’usera de la force qu’avec la plus grande modération ».
Mémoire du roi pour servir d’instruction particulière au sieur de La Pérouse, (extrait), (1785), Archives nationales.
            Il part en 1785  avec 220 hommes ; toutes spécialités composent l’expédition. 
            Dans sa ville natale figure la statue de Jean-François de Lapérouse, entourée des ancres et des canons remontés de la zone du naufrage des deux frégates, au large de l’île de Vanikoro, dans l’archipel des Salomon.

 
       Pour approfondir sur la disparition de Lapérouse, quelques sites à visiter : 
Association Lapérouse, Albi : https://www.laperouse-france.org/fr/laperouse-info/
Nombreuses recherches de 1968 à 2008 dans l’Archipel des Salomon réalisées par la Ville d’Albi, l’émission télévisée « Thalassa », et le Musée national de la Marine à Paris …
Ici une présentation du lieu des recherches
https://www.mairie-albi.fr/fr/albimag-tv-laperouse-vu-par-ybourgeois-et-vcampredon
Vincent Campredon, marin, directeur du Musée national de la Marine à Paris et Yves Bourgeois, réalisateur du documentaire, engagé dans la réflexion menée par la Ville d’Albi autour d’un  nouvel espace dédié au grand navigateur.
 
et aussi, dans le Pacifique : 
l’Association Salomon avec
https://www.collection-laperouse.fr/fr/histoire#3  –
Archipel Salomon entre Polynésie et Papouasie-Nouvelle-Guinée (plus de 16 000 km, 992 îles minuscules et volcaniques. De l’archipel Santa Cruz :  Vanikoro, dernières traces des deux frégates de Lapérouse (1788).
        Pourra-t-on répondre un jour à la question de Louis XVI avant de monter à l’échafaud : « A-t-on des nouvelles de Lapérouse ? »